Dormir dans une cabane et coup de cœur à la Vallée des Singes

Il y a des expériences que l’on souhaite faire partager à ses enfants, et puis il y a celles que l’on a toujours voulu réaliser.
Celle-là en fait parti.

Dormir dans un arbre …

Construire une cabane dans les arbres et s’y cacher durant des heures, imaginer tout un tas de créatures extraordinaires sorties de l’univers de Tolkien, Gemmell, Howard. Se prendre à rêver de mondes invisibles, de civilisations minuscules qui s’agiteraient sous notre nez.
Ça c’est mon délire, celui de mon fils c’est plutôt de fabriquer une cachette à chat avec les copains ^^
Quelque soit son envie, son âge, son imaginaire, il y a toujours une petite envie de cabane quelque part, et si ce n’est pas le cas il n’est jamais trop tard pour commencer !

Dans la Vienne, au Parc de la Belle, ils ont eu l’idée de réaliser ce rêve en grand en construisant des logements insolites et cabanes de toutes tailles dans les arbres.
Comment ne pas avoir envie de vivre l’expérience …

Les cabanes de la Belle s’étend sur 12 hectares avec pour seul intérêt, la nature, la nature et la Nature !
En levant la tête il y tout un tas de cabanes, les plans ont été réalisé sur-mesure, selon les arbres porteurs. Chaque cabanes et maisons sont alors uniques et épousent parfaitement son environnement.

Je parle de cabanes et de maisons, car comme me l’explique Yann Directeur Co de DEFIPLANET’, les cabanes possèdent une pièce unique sans eau alors que les maisons accueillent les visiteurs dans un salon, 1 ou 2 chambres séparées, eau courante, électricité, wc, douche. Tout dépend de la durée du séjour et du confort recherché.
Perso, j’ai passé la nuit dans une cabane, éclairée à la bougie dans un lit super confort ^^
Les affaires se montent tout en haut par une poulie, l’expérience vaut le détour j’ai franchement retrouvé mon confort sans trop de problème.

La cabane n’a ni volets, ni rideaux, la soirée se passe au rythme de la luminosité naturelle et des bruits des animaux. Une sensation de retour aux sources et de découverte bien sympa.

On a vu une chauve-souris en train de dormir accrochée au tronc de l’arbre !


Ô joie de la nature !

Niveau sécurité, la construction des Cabanes de la Belle et logement insolite est soumis à un cahier des charges précis et un passage en commission de sécurité. En fonction du poids des habitats (qui dépend par conséquent du confort) les techniques de maintien sont alors différentes, Yann précise qu’ils évitent de contraindre et de blesser les arbres supports – qui les remercient au passage.

En plus de respecter les arbres, les entreprises spécialisées dans la construction sont françaises et en priorité, locales – démarche écolo 20/20 !

Merci à Yann Decker d’avoir si gentiment répondu à mes questions ^^

La Vallée des Singes

A quelques km des cabanes se trouve la Vallée des Singes à Romagne, un parc consacré à quelques 450 cousins sur 22 hectares de parc.
Les singes sont en liberté, soit vous les trouver tout autour de vous, soit ils sont en sécurité (enfin surtout nous) derrière des rivières artificielles pour les empêcher de traverser.
Les grands singes n’aiment pas l’eau, et pour la plupart ils ne savent pas nager. Les Bonobos mettent les pieds dans l’eau, les Chimpanzés sondent le fond de l’eau avec un bâton, les Gorilles sont pacifistes.

Pour approcher et observer les singes au plus près, la visite de la Vallée des Singes est rythmée par les horaires de distribution de nourriture des soigneurs. Toutes les 30 min environ, il faut se rendre dans la zone de vie de l’espèce qui vous intéresse et le soigneur dispense des explications (super intéressantes) pendant qu’il nourrit nos congénères.

J’ai retenu que :

  • Les Gorilles sont les singes les plus cool, ils mangent principalement du vert et sont menacés par la destruction de leur habitat, en cause la recherche du lithium qui entraîne des aménagements routiers et donc une déforestation. Pour les aider, emmenons nos vieux téléphones dans les boutiques pour collecte et traitement du précieux minerai.
    Il y a une femelle de 35 ans, elle ne les fait pas
Le petit à 3 ans, le mâle tranquillou prend son goûter
  • Les Bonobos ont un comportement social qui leur est propre (comprenez qu’ils adorent se tripoter et se donner en spectacle). Les Bonobos ont un régime matriarcal, les jeunes mâles sont dépendants de la place dans le groupe de la mère. Si la mère est bien placée, le fiston sera populaire (hé ouai).
Ici c’est les femmes qui ont le pouvoir, groupement féminisme ^^
  • Les Chimpanzés mesure environ 1m30 pour 75 kg de muscle, et ont des canines de 4 cm de long ! Ils sont hypersensibles, autrement dit, quand ils sont contents, ils sont très contents et excités et quand un canard ou un paon viennent les embêter, ils les transforment en tapis (ou en sextoys d’après le soigneur).
Les canards ont la pétoche …

Entre les temps de découverte, on peut donc être tout prêt des plus petits singes et faire connaissance avec les Lémuriens. Mon fiston à vu le roi Julian partout, il était ravi et a gagné sa journée (mission accomplie) -_-‘

Les Lémuriens se laissent approcher, profitent du soleil, se promènent, en quelque sorte on est chez eux.

La Vallée des Singes abritent tout un tas d’espèces différentes de primates se croisent et partagent le même habitat.
Au-delà de la découverte, la sensibilisation au respect animal et à la protection de notre environnement reste aux cœurs des préoccupations.

Et si on partait en week-end à bord d'un Combi !

L’hiver est toujours la saison où je suis entre 2 … Entre 2 voyages, entre l’envie de bouger et de cocooner, l’envie de se sortir de sa zone de confort et la tranquillité, l’envie de voir du monde et de fuir la foule, l’envie de montagne, d’océan ou de forêt, l’envie de lire un bon bouquin ou de se coller devant la tv.

Le mois de février c’est aussi le moment de tester de nouveaux trucs pour soit recommencer cet été, soit pour garder le plaisir de l’avoir fait 🙂

Vivre par procuration très peu pour moi, autant prendre aussi son petit bout de bonheur !

« Nous passons toute notre vie entre trente et quarante ans à nous efforcer d’être parfaits, parce que nous nous soucions énormément de ce que les gens pensent de nous. Puis nous atteignons la cinquantaine et nous commençons enfin à être libres, parce que nous décidons que nous n’avons rien à faire de l’opinion d’autrui. Mais vous ne serez complètement libre qu’une fois que vous aurez atteint au moins la soixantaine, où vous comprendrez enfin cette vérité libératrice : de toute façon personne n’a jamais pensé à vous. »

Personne ne pense à vous. Pas plus aujourd’hui qu’hier.
(…)
Vous êtes libre parce que tout le monde est trop occupé à être aux petits soins envers soi-même pour se soucier de vous.

Soyez qui vous voulez dans ce cas.

Faites ce que vous avez envie.

Lancez vous dans ce qui vous fascine et illumine votre vie.

Comme par Magie – Elizabeth Gilbert

La liberté répond en partie à une de ces visions. La possibilité d’être qui on veut, quand on le souhaite et par le moyen que l’on choisi.

Le van en est un, parmi d’autres.

Comment voyager quand on a pas de van aménagé ?

Alors si tu ne sais pas où trouver de van ou de fourgon aménagé, il y a plusieurs sites de location : des sites professionnels et particuliers.
Tout dépend de votre budget et de la confiance que vous mettez dans les sites entre particuliers. Perso, je n’ai jamais eu aucun problème avec les échanges entre particuliers (hormis la déception de ne pas trouver ce que j’attendais..) sur les paiements, garanties, assurances, etc..

Résultat de recherche d'images pour "yescapa appstore"

Celui de Yescapa répond à cela 🙂 en plus c’est une boîte Bordelaise !

Il s’agit de loc’ entre particuliers de vans et fourgons aménagés ou de camping-car.



Comprenez qu’il n’y a pas besoin d’investir dans son camion, un petit coup de location et c’est parti pour quelques jours de liberté sur les routes et petits chemins.

Pour ce premier week-end, je voulais vivre l’expérience du van aménagé version 80’s en voyageant en Combi VW ^^
J’ai trouvé mon bonheur dans un modèle bleu de 1987, en cours de restauration pour un couple sympa qui ont su donner une âme à ce vieux combi.

Il s’appelle Pingu le Combi, il roule à 80 km sur les nationales, les vitesses se passent presque à l’envers, les vitres sont à la manivelle et les portières se ferment avec le loquet sur le côté ^^
Perso, j’ai kiffé conduire ce combi, un vrai bonheur salué par tous les conducteurs de combi et de van en mode #coolitude. Trop sympa !
Si Pingu vous intéresse, il est l’heureux propriétaire de Fleur et visible sur Yescapa 🙂

Où se poser une fois dans son van ?

Alors une fois la bête en sa possession, il faut savoir où se poser. J’évite les campings pour être tranquille et trouver un petit coin de paradis, loin de la foule (tant pis pour les commodités, mon fils apprend que le confort ça se mérite).
Dans la région du Sud-Ouest, nous avons la chance d’avoir l’océan à proximité, passer sa journée les pieds dans le sable avec le bruit des vagues, c’est juste un régal et à 1h de route de Bordeaux (hors-saison ^^’)
La plage Super Sud de Lacanau est extra pour passer la nuit, il y a un grand parking accessible pour les grands modèles et d’ailleurs ce soir-là je n’étais pas la seule à avoir poser mon combi dans les parages.

J’ai été étonnée de voir combien de personnes viennent camper avec leur van ! Je pensais que le délire était réservé à une poignée de privilégiés ou de roots mais à vivre les choses elles s’avèrent différentes de ce qu’elles paraissent.

Résultat de recherche d'images pour "park4night logo"

Si vous recherchez un coin sûr / sauvage / tranquille / camping / … allez faire un tour sur l’appli, Park4Night (qui a l’air de bien fonctionné vu le nombre de participation), référençant les lieux accessibles aux petits camions.

Je ne fais pas l’affront de rappeler les règles de civilités ici, aka j’aime-la-nature-donc-je-la-respecte.

Alors c’était sympa ?

Oui c’était trop sympa !

J’ai vraiment apprécié le week-end, au-delà de l’aspect rigolo de conduire un véhicule de sa jeunesse, j’ai aimé faire découvrir le combi et les plaisirs d’à côté à mon fiston.
Il a pu s’installer sur la banquette arrière équipée de ceinture, pendant que l’on roulait et s’est amusé obligé à chercher et ranger les affaires.

Je pense qu’il a vite compris que dans un petit espace, si on laisse traîner ses affaires ça devient vite le bazar !

J’ai trouvé les échanges avec les gens super sympa, il y a une espèce de fraternité autour de la vanlife. Les gens te saluent, ils se rassemblent, mangent ensemble, passent la soirée autour du feu et après avoir discuté avec eux, tu te sens en sécurité.

Alors on a aussi croisé un gars, un peu paumé mais qui a vite tracé sa route quand il a vu qu’il y avait des enfants. J’imagine que l’expérience n’échappe pas à la règle d’être vigilant, de regarder qui nous entoure et de s’assurer que les personnes correspondent à ses critères. Sinon il s’agit de se rapprocher du centre-ville ou même de dormir dans un camping si on recherche vraiment la sécurité.

Le lendemain nous sommes partis nous installer quelques heures au bord du lac de Lacanau, avec un bon bouquin dans les mains – La vie rêvée de Vince (Catherine Marquèze).

Next !

C’était un we super cool j’ai vraiment aimé la liberté qu’un véhicule aménagé procure et offre.

Je retente le plaisir très prochainement mais avec un autre modèle, sur un autre mode et plus longtemps !

ps. c’est une tête de réjouie juste ici ^^

Je choisis la bonne période pour partir et j'estime en partie le budget

La destination en tête, je sais où est-ce que je souhaite vadrouiller, il faut dès à présent que je budgète (grosso modo) mon voyage.
Je n’ai pas prévu de dormir dans des hôtels ou de faire beaucoup de visites, mais le vol + hébergement + transports + visites exigent un peu de réflexion.

Je vis seule avec mon fils, je gagne 2000€ net, je fais attention sans pour autant être trop contrainte dans mes dépenses. A voyager dans les pays d’Asie du Sud-Est, je devrais pouvoir m’en sortir avec un peu de préparation ^^
Je m’y prends 1 an à l’avance, a priori j’ai suffisamment de temps devant moi pour réaliser une estimation fiable et commencer à économiser.

Si tu veux découvrir les endroits sympa sélectionnés en Asie du Sud-Est (selon Lonely Planet) voici un petit récap’ : S’inspirer pour choisir sa destination

Je débute par choisir la bonne période, pourquoi ?
Si je choisi de partir durant la saison des pluies, le Nouvel An ou en plein été, les prix ne seraient pas les mêmes..
Pas besoin de faire un dessin, mais il est toujours utile de rappeler dans quel ordre faire les choses pour éviter de perdre son temps ^^

La période du voyage a son importance dans ma situation, je ne partirai pas seule mais avec un petit garçon scolarisé, et selon le début, milieu ou fin d’année scolaire, cela aura forcément une incidence sur le programme…

Ce point sera a creuser davantage, je vais prendre des infos sur le CNED et ce qui est possible de faire. Je n’ai pas l’impression que cette situation soit insurmontable, après lecture de blog de familles globe-trotter, mais je vais avoir besoin de border tout ça.

Alors quand partir ?

L’Asie du Sud-Est est rythmée par la saison des pluies et de fortes chaleurs. Si vous vous référez au site QuandPartir.com vous retrouverez les infos suivantes :

Cambodge

Laos

Si je me fis au site, la meilleure période pour partir serait entre Novembre et Mars-Avril (je fais preuve de souplesse sur l’évaluation).
Mais à y regarder de plus près, est-ce que j’accepte 6 jours de pluie au Cambodge ? La réponse est Oui, j’ai prévu d’y rester plusieurs semaines.
Par contre, 15 jours de pluie au Laos est moins négociable sur la durée du séjour…

Cambodge : novembre à avril
Laos : octobre à avril

Une fois la période encadrée, j’affine en fonction des lieux d’intérêts et des festivités.
Pour le Cambodge, je privilégie les réserves et les Temples, donc je n’ai pas de contraintes de périodes. Par contre pour le Laos, je souhaiterais participer au Nouvel An qui a lieu mi-avril.
Cela restreint davantage à mars-avril ou avril-mai et je laisse tomber le mois de mai !
Trop de pluie ^^

Finalement j’y arrive 🙂
Voyage au Cambodge et Laos de mars à avril !

Chemin de Compostelle – Orthez

Et le budget alors ?

Partir en Train de Bordeaux vers Paris

J’ai rapidement comparé ; les vols au départ de Paris sont moins chers qu’au départ de Bordeaux.
Un billet de train Bordeaux-Paris pris à l’avance est relativement attractif (env. 40-50 €), donc la question ne se pose pas tellement, le voyage entre Bordeaux et Paris se fera en train.
Allez jeter un œil sur OuiGo.com si besoin.

  • Train Bordeaux vers Paris : 40 €
  • Train Paris vers Bordeaux : 40 €

Une fois à Paris entre Montparnasse et Charles de Gaulle, il suffit de prendre la liaison RER B – CDG (infos sur la RATP) : 10,30 €

Total train + RER : 180,60 € pour 2 personnes
160 € de train + 20,60 € RER pour rejoindre l’aéroport

S’envoler depuis Paris Charles de Gaulle (CDG) vers sa destination

Les prix recherchés dépendent d’une durée de vol « raisonnable », c’est-à-dire avec 1 ou 2 escale(s) mais sans dépasser les 20 h de vol. Ils seront forcément plus chers que des vols interminables mais je n’ai pas envie de passer des jours dans les aéroports…
D’autre part il est conseillé de réserver ses billets d’avion environ 2 – 3 mois avant le départ pour bénéficier des meilleurs tarifs.
Encore une fois, les sites tels que Momondo et Skyscanner vous permettent d’obtenir la meilleure visibilité sur les périodes les moins onéreuses.
A vous de voir l’équilibre entre budget et confort.

Durée du vol de 16 à 18 h + escale < 4 h
Tarif correspondant à 1 adulte

Début mars au départ de Paris :

  • CDG – Cambodge (Phnom Penh) : 630 €
  • CDG – Laos (Vientiane) : 665 €

Fin avril en destination de Paris :

  • Cambodge (Phnom Penh) – CDG : 830 €
  • Laos (Ventiane) – CDG : 720 €

Dans ce sens :
début mars départ de Paris vers le Cambodge, puis retour fin avril du Laos vers Paris.

Paris-Phnom Penh 630 * 2 = 1260 €
Vientiane – Paris 720 * 2 = 1440 €

Total vol : 2700 € pour 2 personnes

Budget quotidien

Connaissez-vous le site Tourdumondiste ? Je vous conseille fortement d’aller y faire tour, je m’y suis inspirée au début et je ne manque pas d’y piocher des infos dès que j’ai besoin de ressources fiables.
Ils possèdent également un groupe Facebook actif, vous pouvez échanger facilement et pourquoi pas rencontrer du monde ^^

D’après Tourdumondiste, le budget quotidien (hébergement, nourriture, boissons/sorties, transports locaux, activités/visites Shopping) selon son type de voyage et pour ma destination :

Je me considère entre le « Backpacker » et « Un peu de confort » soit :
Cambodge : 25 € / jour / personne = 25 * 31 jrs en mars = 775 €
Laos : 22 € / jour / personne = 22 * 30 jrs en avril = 660 €

Total budget quotidien sur 2 mois : 1935 € pour 1 adulte et 1 enfant
(775 + 660 = 1435 € + 500 €)

Avec mon fils nous logerons dans le même hébergement, il mange moins, etc… je le considère en 1/3 du budget.

Je continue de travailler le budget car ici nous sommes sur une estimation (donc approximative et selon des sources internet qui ne seront pas forcément ce que j’envisage).
Je n’ai pas encore choisi les types de logements vers lesquels je souhaiterais me tourner. Idéalement nous dormirions dans des auberges, des maisons d’hôtes, chez l’habitant (ça serait vraiment chouette) et je n’oublie pas des passages dans des hôtels conforts.

Il y a une multitude d’infos à ce sujet et je dois dire que je n’ai pas encore l’envie de m’y plonger – trop d’infos tue l’info …

Par contre, je suis vraiment preneuse d’infos sur des logements en famille, idéalement j’aimerais participer à la vie quotidienne locale, demeurée une dizaine de jours au même endroit pour souffler, découvrir et rencontrer.
J’ai découvert sur un blog, une famille résidant une semaine dans une maison située au coeur d’une plantation de thé. J’ai trouvé l’idée extra et je recherche à faire ce type d’expérience.
Je pense (à tort ou à raison ?) qu’en restant sur place quelques temps nous pourrions appréhender la vie quotidienne et partager de vrais moments.
J’envisage également de faire du télétravail, donc ne pas être constamment en transit me permettrai de garder un pied dans mon boulot.

Je poursuis donc mes recherches et rédigerai un article dans ce sens ^^

Est-ce que vos auriez des retours d’expériences à me confier ? des idées à partager ?
Tout retour me sera précieux ^^


Merci à vous !

S'inspirer pour choisir sa destination

Cet article fait parti d’un projet plus global de préparation de voyage en Asie du Sud-Est sur plusieurs mois. Je projette de partir avec mon fils de 10 ans (au moment prévu du voyage) au Cambodge, Thaïlande et autres pays (?), pour résider au même endroit sur plusieurs jours, découvrir les habitants et leur culture.

Pour suivre ma checklist vous pouvez débuter ici : Je prépare mes voyages 2020

Avant de partir, il faut savoir rêver !

Imaginer des projets complètement fous, des destinations lointaines ou pas, longtemps ou non, faire des découvertes culturelles, sportives, locales ou juste du tourisme.
Je pars d’une feuille blanche et j’adore ce moment où je me dis que tout est possible, il n’y a que moi pour me fixer mes limites ^^

Pour m’aider dans la démarche je bouquine des livres de voyages comme celui de Lonely Planet, je regarde régulièrement les magazines de voyages (il arrive qu’un hors-série ou des articles concernent la destination ou la région que je recherche, dans ce cas j’achète ^^), je parcours les blogs en ciblant les contenus récents et ceux voyageant dans les mêmes conditions que moi (enfant ou sans enfant, petit budget, plutôt découverte culturelle que tourisme, etc.), je lis les posts des groupes de voyageurs sur les réseaux sociaux et je demande à mes amis.

Bon au final je fais surtout à l’envie, parce qu’un voyage est très personnel et personne ne le vivra aussi bien que vous !

Mon projet concerne l’Asie du Sud-Est, j’ai déjà réalisé la liste de mes envies

Laos

  • Luang Prabang (Patrimoine Mondial de l’UNESCO)
  • Temple Wat Phou (Patrimoine Mondial de l’UNESCO)
  • Fête des fusée – en mai
  • Nouvel An Laos (procession d’éléphants) – mi-avril

Népal

  • Vallée de Katmandou
  • Nouvel An Tibétain – en février
  • Holi – en février – mars
  • Eveil et ascension de Bouddha – en mai

Viet-Nam

  • Ruines Cham de My Son
  • Randonnée autour de Sapa (et dormir chez l’habitant)
  • Ile Phu Quoc

Birmanie

  • Fête de l’eau – mi-avril

Thaïlande

  • Fête des cerfs-volants – en mars
  • Nouvel An Thaïlandais – mi-avril (touristique ++++)
  • Fêtes des fusées – en mai

Cambodge

  • Temples d’Angkor
  • Réserve naturelle de Phnom Prech (Mondolkiri)
  • Réserve animalière de Phnom Tamao

Je parcours cette liste écrite il y a plusieurs mois, et je sais déjà ce qui me fait rêver ! Evidemment, j’aurai bien envie de tout voir mais je ne suis pas dans cet objectif de boulimie de découvertes. Je vais m’atteler à fuir les lieux trop touristiques pour partager autant que possible avec les habitants, ou du moins m’imprégner de leur culture et me l’approprier.

Pour me faire rêver et le partager avec mon fiston !

Pour orienter mon choix, et comme je voyage avec un petit bonhomme de 10 ans, je souhaiterais lui faire découvrir la rareté de notre Monde, et lui faire prendre conscience que les choses sont fragiles dans ce Monde.

J’ai donc dresser la liste des animaux que nous souhaiterions croiser

  • Chien sauvage d’Asie (Dhole)
  • Pangolin de Malaisie
  • Ours Malais
  • Ours Noir d’Asie
  • Crocodile du Sian
  • Vautour de Pondichery
  • Rhino Indien
  • Panda Roux
  • Gavial du Gange
  • Vautour Indien
  • Ours Lippu

Je pense qu’une grande partie sont en voie de disparition, et parqués dans des réserves ou dans des zoos.
Il faut savoir aussi profiter de son statut de touriste et profiter du confort de la découverte que l’on peut s’offrir ^^

Un moment donné, il faut savoir se lancer !

Après des mois de réflexion (je suis relou), j’opte pour le Laos et le Cambodge 🙂 Super idée !
Et c’est la mienne en plus donc pas de conflit avec moi-même ^^

Je prévois un voyage de 2 mois, mixant vie locale et découvertes. Pourquoi pas dormir dans une maison au cœur d’une plantation de thé et participer à la vie locale ?
Nous réserver 1 semaine dans chaque pays pour un peu de tourisme et le reste dans temps rester sur place…

J’écris des idées qui m’inspirent. Cela me paraît pas mal pour ne pas s’épuiser, permettre le télétravail et à mon petit de continuer les cours via le CNED.

Tout ceci reste encore des idées, si vous avez des expériences à partager, je suis vraiment preneuse ^^

De l'idée au projet : partir plusieurs semaines

Partir plusieurs semaines en voyage, voire plusieurs mois, un rêve, une idée et maintenant un projet. Cette idée mûrit petit à petit dans mon esprit depuis plusieurs années pour commencer à prendre forme.
J’ai une belle image d’une lecture d’Elizabeth Gilbert « Comme par magie : vivre sa créativité sans la craindre » qui compare les idées à des petites graines qui ont besoin d’attention pour devenir, sans quoi elles iront grandir auprès de personnes qui souhaitent bien s’en occuper.

J’aime cette image super positive, déculpabilisante sur la réalisation ou non de ses envies. Finalement, nous réalisons nos envies selon notre propre désir et cela nous appartient.

« Avez-vous le courage de donner le jour aux trésors qui sont cachés en vous ? »

Elizabeth Gilbert – Comme par Magie

Il y a tout un tas de questions qui gravitent autour de ce projet, et ces décisions ne sont pas facile à prendre, pour soi, pour les personnes qui nous accompagnent (enfants, conjoints, …) et ceux qui restent (amis, famille, animaux, …), pour le boulot, le quotidien (logement, voiture, abonnements, …).

Je suis tellement inspirée et aspirée par cet idéal de découverte de nouvelles cultures, de paysages, de couleurs, d’odeurs ! J’ai terriblement envie d’ouvrir le regard de mon fils sur le Monde pour qu’il comprenne que la Terre n’est pas parsemée de barrières ni de frontières.
Il suffit d’avoir envie, très envie et de se donner les moyens pour réaliser ses rêves.

Cette expérience je veux l’offrir à mon fils, et me l’offrir, tant qu’il a encore envie de voyager moi, avant qu’il s’engage dans des études et que le temps passe en effaçant ce rêve …

Sur les Chemins de Compostelle – été 2018

Les freins, les doutes, la petite voix

Je me demande ce qui anime les personnes à quitter que le confort qu’ils ont construit depuis des années ?
La soif de voyage, de découverte, cette curiosité que l’on garde depuis enfant ?

J’ai un gentil garçon de 9 ans, j’ai un boulot qui me plaît, j’ai une vie sociale plutôt bien remplie et pleins de projets à accomplir.
Qu’est-ce qui me pousserait à mettre tout cela en stand-by, pour voyager dans un pays inconnu, une langue, des coutumes nouvelles, sans parler de l’aspect financier.

Pourquoi je n’irai pas chercher un peu stabilité dans ma vie ?

Dans mes vies passées, j’ai repris mes études (plusieurs fois), je me suis reconvertie ce qui m’a amené à différents changements de vie. Les personnes félicitent mon courage et ma positivité.
Cela me fait plaisir, même très plaisir, il n’a pas été facile de mener plusieurs projets de front pendant de nombreux mois, mais il me semble normal de réaliser ce que l’on souhaite.
Il en va de s’investir sans compter jusqu’à la finalisation de ce beau projet. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Il suffit juste de faire les choses. Pas à pas. Un pied après l’autre.

« Comme on dit toujours, si on est convaincu d’être un incapable, on le reste. »

Elizabeth Gilbert – Comme par Magie

Je n’ai rien fait d’extraordinaire, j’ai fait les choses sans rien lâcher.
Il y a une tonne de personnes réellement inspirantes, des personnes qui font des choses qui comptent dans la vie :

Je pense à Malala Yousafzai, je pense à ces femmes militantes celles qui se mettent en danger, qui s’investissent dans une cause pour faire évoluer les mentalités.
Quand je lis Simone de Beauvoir, je suis inspirée par cette réflexion, ces propos et l’aura qui s’en dégage.

« Le jour où il sera possible à la femme d’aimer dans sa force et non dans sa faiblesse, non pour se fuir mais pour se trouver, non pour se démettre mais pour s’affirmer, alors l’amour deviendra pour elle, comme pour l’homme, source de vie et non mortel danger. »

Simone de Beauvoir – Le Deuxième Sexe

Je pense à Simone Weill et toutes ces femmes qui ont brûlé leurs soutien-gorge pour obtenir l’égalité et la reconnaissance auprès des hommes.
Je pense aussi à ces mouvements féministes, ces intellectuelles qui portent haut et fort des valeurs envers et contre tous.
Leurs actions comptent. Celles là sont réellement significatives, ce n’est pas seulement de reprendre ses études et changer de boulot ^^ (même si ça compte dans une vie)

Je me demande de quoi sont faîtes ces femmes, il m’a semblé porter la Terre sur mes épaules durant plusieurs mois, ce n’est rien comparé à ce qu’elles supportent.

Ce n’est pas la même chose de partir en voyage, de prendre la décision de changer de vie que de porter une cause et d’en subir les conséquences.
Mais je me plaît à croire que la quête d’aventure n’a rien à voir avec ces quêtes qui changent nos livres d’Histoire.

Quoiqu’il en soit, quel que soit le changement que cela implique sur ma vie, celles des autres ou sur l’Univers, je prépare mon voyage.
Je m’interroge encore sur la / les destinations, la durée et l’objectif final de ce départ, les réponses me viendront au fil des lectures et des rencontres.

A suivre ^^

2 jours de Réveillon à Fès

Cette année j’ai décidé de bouger pour la nouvelle année, trouver un peu de chaleur sous des latitudes plus ensoleillées !

Avec un « petit » budget en poche et peu de temps pour organiser le voyage, j’ai opté pour un vol Bordeaux-Fès du 30/12 au 01/01.
Le Maroc est un pays que j’ai découvert il y a 2 ans, le dépaysement est au rendez-vous pour une poignée d’heures de vol.

A cette période de fin d’année, et en s’y prenant au dernier moment (3 jours avant le départ ^^), on trouve les dernières places à 250€ aller-retour par personne (en partance de Bordeaux).
Hors vacances scolaires on trouve des vols A/R à 50€

J’ai aimé :
– la multitude de couleurs
– la gentillesse des habitants
– la sécurité ressentie

J’ai moins aimé :
– d’être interpellée toutes les 2 min
– le prix qui double au moment du paiement … -_-

Préparatifs

Je suis partie avec mon garçon en mode minimaliste, avec le moins d’affaires possible dans le sac à dos pour se déplacer facilement, sans trimbaler sa valise à bout de bras.
Pour un peu plus de 2 jours de voyage tout à fait c’est réalisable.

Dans mon sac :
– 1 débardeur
– 1 t-shirt + 1 short pour la nuit
– 1 soutien-gorge
– 2 petites culottes
– 2 paires de chaussettes

Trousse de toilette :
– brosse à cheveux de voyage
– têtes de brosse à dent (erreur sur l’achat, ça fait son match pour les vacances)
– 1 petit bout de savon de Marseille
– dentifrice en poudre (c’est top, je n’en passe plus depuis 1 an)
– 1 coton en tissu
– produit à lentilles
– 1 petit pot de voyage de fond de teint
– palette de maquillage (sourcils + yeux) + crayon noir + mascara

Matos :
– 1 appareil photo Lumix
– 1 chargeur (recharge jusqu’à 6 fois les téléphones et double sortie)

Infos pratiques

Vol
Billet d’avion AR acheté 3 jours avant via le moteur de recherche Momondo, pour 2 personnes : 500€
– départ lundi 30/12 de Bordeaux – escale à Lisbonne – arrivée à Fès (5h au total escale de 1h inclus)
– retour mercredi 01/01 de Fès – Bordeaux (2h vol direct)

Logement
Hébergement en chambre individuelle chez l’habitant pour 2 personnes et 2 nuits : 57€ (frais de ménage inclus) + prévoir un supplément pour le petit-déjeuner : 8€
Les nuits sont fraîches, prévoir des vêtements chauds pour les soirées.
Les logements partagés peuvent réserver des surprises notamment dans les lieux communs, genre sanitaire, prévoir des tongs pour les douches. ^^
La médina est très grande et les logements peu indiqués (surtout le mien), se rencarder avant avec le l’habitant !

Les sorties
Les restaurants proposent des couscous et des tajines à 4 ou 5€, les plats sont petits mais suffisants pour une personne.
Pas d’alcool dans les restos, on retrouve des personnes qui vont acheter de l’alcool pour les touristes (perso je n’ai pas testé, je ne sais pas combien la bouteille de bière coûte mais les personnes consommaient plutôt de la bière de soif, type Heineken, et les rabatteurs assez insistants avec eux pour en acheter davantage…).
Il n’y a avait que des étrangers dans les restos, niveau dépaysement.. bon on repassera
Pas tellement d’ambiance, mais j’imagine que je ne suis pas sortie dans les endroits sympa (en même avec un enfant de 9 ans, je ne cherchais pas les bars de nuit !)

La médina
Les artisans sont tout en bas dans la grande rue, il ne faut pas hésiter à marcher longtemps.
De nombreux guides / rabatteurs pour vous accompagner (si besoin).
Le premier client porte chance, donc les prix sont davantage négociables ^^
Pas de sentiment d’insécurité, les gens sont gentils et vous souhaite « la bienvenue, pour le plaisir des yeux » voilà voilà 🙂

Fès

La galère pour retrouver son logement …

Arrivée en fin de journée, le Riad dans lequel je loge, qui est une chambre chez l’habitant, a été une vraie galère à trouver… La rue principale dans la médina est vraiment doit très longue et recouverte de boutiques et de riad.
Je suis passée via AirBnb, l’annonce ne mentionne aucune indication pour s’orienter.
Bref, au bout de 45 min de recherche en scillonnant la rue et demandant aux commerçants la bonne direction, j’ai finalement perdu patience et me suis stoppée dans une petite boutique tenue par une charmante dame.

Avec son fils, ils sont partis chercher la propriétaire et venus me récupérer pour m’accompagner jusqu’au logement ^^

Faites-vous préciser à l’avance la localisation exacte du Riad (genre entre le coiffure et le boucher), après quoi il faut passer dans des petites ruelles, donc autant vous dire que tout seul.. c’est juste mission impossible !
D’un autre côté ça permet de sympathiser avec les commerçants ^^ les gens sont vraiment gentils et prêts à aider (gratuitement, je n’ai pas été embêtée avec ça).

La Médina de Fès

Il est très facile de se perdre dans la Médina, avec une enfilade de boutique de produits pas forcément locaux … très souvent interpellée pour acheter.
Il est vraiment dommage de voir que de nombreuses boutiques masquent le travail des artisans, plus excentrés dans la Médina.

J’ai été accompagné par un « guide qui n’en était pas un » (… voilà voilà …) qui m’a permis de découvrir des recoins perdus et ouvert l’entrée de portes que je n’aurais jamais osé ouvrir (peau, tissu, métal, …).
Ne faîtes pas comme moi… Prévoyez plutôt que suivre n’importe qui…

Il y a vraiment de belles choses à voir et à acheter !

Le Jardin et le quartier Juif de Fès

Il est possible de sortir de la frénésie de la Médina pour trouver un peu de calme et tranquillité ^^
Je n’ai pas pris le temps de visiter le quartier Juif, vous pourrez vous faire votre avis.

Fès est une très belle ville avec beaucoup de choses à voir. Il ne faut pas hésiter à se perdre dans ses ruelles, les gens sont gentils et sincèrement je ne me suis pas sentie en danger.
2 journées à visiter la ville sont correctes, j’aurai pu prolonger un peu plus pour découvrir le quartier Juif.

Qu’en pensez-vous ?
Est-ce que j’ai raté des visites sympa dans ce quartier ?
Est-ce que vous avez trouvé dans endroits où il y a un peu d’animation en soirée ?

Premiers pas

Cet article est bien le tout premier que je publie sur mon blog. Je viens juste de lui donner vie, restez à l’affût pour la suite. Abonnez-vous ci-après pour rester informé des mises à jour.

Je suis Carole, j’ai la trentaine bien tassée, un garçon de 9 ans et une envie de bouger en permanence.
Je me décris dans Un peu de moi.

Je bouge dès que je le peux, dès que mes finances et mon planning me le permettent. Je partage mes récits et les photos de mes voyages dans les Récits.
J’ai voyagé en Europe, en Asie et en Afrique. Le continent Américain reste encore un inconnu … J’y viendrai mais l’idée n’a pas encore fait son chemin.
J’ai voyagé dans de beaux hôtels pour rapidement rechercher les rencontres avec les habitants, découvrir les cultures, marcher, porter son sac à dos et avoir des ampoules aux pieds.

Depuis plusieurs années maintenant je voyage en mode sac à dos et depuis peu, j’emporte le moins d’affaires possibles.
Je vis dans le moove du zéro déchets, je fais attention à ce que je consomme et comment je le consomme. Ce mode de vie me permet de voyager léger, je mets mes découvertes dans les Préliminaires ^^
J’y ajoute également des plans, des bons plans, des tests sur du matos. Tout ce que j’ai pu récolter que je partage. Sympa la girl 🙂

Le blog étant nouveau il se construit au fil du temps, donc surtout n’hésitez pas à laisser des commentaires pour que je puisse m’améliorer, apprendre de vos découvertes, de vos voyages et expériences !

Enjoy ^^